top of page

Les Mitsvot (commandements) des non-juifs


La perfection du monde nécessite la diffusion des sept commandements noahides

 


D.ieu « a créé le monde afin qu'il puisse être réglé ». ( Ésaïe 45:18) Cela implique un niveau de conduite civilisée, qui ne peut être atteint que lorsque les non-juifs observent également leurs mitsvot . En effet, la perfection du monde qui mène à l’ère messianique nécessite la diffusion des sept commandements que D.ieu a dispensés à toutes les nations du monde à travers la Torah .


Ce sont les sept lois noahides , telles qu'énumérées dans le Talmud babylonien , Sanhédrin 56a :

  1. rendre la justice - Un impératif de rechercher et d'appliquer la justice sociale, et l'interdiction de toute erreur judiciaire.

  2. pas de blasphème - Interdit une malédiction dirigée contre l'Être Suprême.

  3. pas d'idolâtrie - Interdit le culte de tout être humain ou de toute chose créée. La fabrication d’idoles et l’implication dans l’occulte sont également interdites. Cela nécessite une compréhension du D.ieu Unique d’ Israël et de Sa nature.

  4. pas de rapports illicites - Interdit l'adultère, l'inceste, les rapports homosexuels et la bestialité, selon les définitions de la Torah .

  5. pas d'homicide - Interdit le meurtre et le suicide. Il est également interdit de causer des blessures.

  6. pas de vol - Interdit la prise illicite des biens d'autrui.

  7. ne mangez pas un membre d'une créature vivante - Favorise le traitement bienveillant de la vie animale. Cela encourage également l’appréciation de toutes sortes de vie et le respect de la nature en tant que création de D.ieu.


L'autorité de ces lois dérive du verset : « Et le Seigneur D.ieu l'ordonna à l'homme… » ( Genèse 2 :16) . Ils ont été redonnés aux nations du monde à travers les enseignements de Moïse à Marah ( Ex. 15 : 25-16) , mais sont connus sous le nom de Noé parce qu'ils sont devenus pleinement applicables pour la première fois à son époque, lorsque la consommation de viande est devenue permise.


Les Juifs qui demandent quelle devrait être leur attitude envers leurs amis non juifs peuvent se voir présenter une formulation complète pour l’intégrité et le bien-être des non juifs, qui peut être appliquée partout où ils vivent. Ces principes peuvent être enseignés librement à tous les non-juifs qui les rencontrent.


Dans la Kabbale et la ‘Hassidout , les Sept Commandements sont équivalents aux sept sefirot inférieures . Les dix Sefirot , par lesquelles D.ieu a créé le monde et l'homme, sont divisées en trois attributs « intellectuels » : la Sagesse, la Compréhension et la Connaissance ( chochma , bina et daat ), et sept attributs « émotionnels » : la Bonté, la Puissance, la Beauté. , Éternité, Gloire, Fondation et Souveraineté ( chesed , gevoura , tiferet , netzach , hod , yessod et Malkhout ). Les trois attributs intellectuels sont associés au peuple juif qui fournit les interprétations juridiques et spirituelles des Sept Lois aux descendants de Noé . Chaque loi est parallèle à l'une des sept sefirot « émotionnelles » .


L'inconduite sexuelle est la perversion de l'amour et est liée au 'hesed . La transgression sexuelle perturbe l’amour de D.ieu pour nous et nuit aux gens dans leur capacité d’amour, tandis que les relations sexuelles autorisées sont chéries au Ciel et facilitent l’influence divine dans toute la création.


Le meurtre est la perversion de la force et du pouvoir, et correspond à la guevoura .

Le vol est la destruction de l'harmonie dans les relations humaines, et correspond au tiféret , le mélange harmonieux de bonté et de puissance qui permet l'équilibre social. Dans un monde où les questions de moralité des affaires sont au premier rang des préoccupations, ce commandement favorise une conduite éthique dans un domaine où elle est cruellement nécessaire.


L'idolâtrie et le blasphème correspondent respectivement à netzach et hod , qui sont souvent associés comme les deux supports de la foi. L'idolâtrie est une violation de la domination divine et un blasphème de l'amour divin. Puisque la domination de D.ieu et Son amour sont inséparables, chacun à son tour facilitant l’autre, ces deux commandements se soutiennent et se renforcent également mutuellement. D.ieu seul doit être adoré, directement et sans aucune association ni intermédiaire, et Lui seul désire et entend la prière par amour pour toute l’humanité.


Manger un membre d'un animal vivant correspond à la sefira de yesod , associée à la pulsion reproductive. Le lien entre alimentation et sexualité est bien connu. La consommation de viande vivante favorise l'aspect purement rapace de l'alimentation et des relations sexuelles. Cela s'ajoute au désir de relations sexuelles purement exploitantes qui ressemblent à de la nourriture, car cette nourriture contient la véritable « chaleur de la vie » qui suscite des passions égoïstes. La rapacité sexuelle et la cruauté de toutes sortes sont corrigées en s'abstenant de manger de la viande vivante telle que définie par la Torah. Cela inspire à son tour des pratiques douces et respectueuses, telles que celles visant à préserver l’environnement.


Un système judiciaire fonctionnel correspond à Malkhout , la sefira la plus basse , qui règne en suprématie mais se consacre de manière désintéressée au service public. C’est la responsabilité d’un bon gouvernement. Nos sages déclarent : « La guerre survient dans le monde à cause du retard de la justice, de la perversion de la justice et de l'enseignement de la Torah non conforme à la loi juive ». ( Avot 5 : 8) Lorsque les Juifs et les non-Juifs peuvent apprendre la Torah sans distorsion de sa signification halakhique (légale juive), la vraie paix devient possible. Cela inclut la reconnaissance du principe selon lequel les Juifs ne peuvent être jugés que selon la loi de la Torah, où que ce soit dans le monde, et que les non-Juifs en Eretz Israël sont considérés par les Juifs selon les Sept Lois de Noé , sans aucune juridiction souveraine. les leurs.


Un guide complet des 7 lois fondamentales se trouve dans l' Encyclopédie Talmudit, sous « Ben Noach ». Une compréhension philosophique est disponible dans « Les Sept Lois de Noé », d' Aaron Lichtenstein. Voir également la Déclaration du Congrès américain : HJ Res. 104, loi publique 102-14, 20 mars 1991 ; et le discours du Rabbi Loubavitch lors du Shabbat Beshalach 5743/1983.


Par Yermeyahu Bindman


76 vues0 commentaire

Comments


bottom of page